Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Éditorial

Patients, parlez avec votre médecin et veillez à votre sécurité

Le LIEN est une association agréée de défense des intérêts des patients.
Notre cœur d’activité est de lutter contre les accidents médicaux et les infections associées aux soins, et vous aider à faire respecter vos droits dans les établissements de santé publics et privés, en établissement pour personnes âgées ou en soins de ville ( cabinets médicaux, infirmiers, dentaires, centres de radiologie, de biologie …) . Nous pouvons vous aider dans vos démarches amiables pour vous faire entendre, adresser une réclamation, déclarer un accident médical ou accéder à votre dossier.
Quelques recommandations pour réduire les risques de complications médicales évitables :

D’abord, ouvrez l’œil et si vous remarquez une anomalie qui vous concerne, soit un acte soit une information inadaptée inscrite dans votre dossier, soit un défaut de surveillance, dites le sans hésiter.
Insistez pour demander la correction d’une fausse information, faire inscrire dans votre dossier une information que vous estimez capitale ( allergies, traitements antérieurs, antécédents, risques connus) toujours avec politesse mais fermeté et ne lâchez pas avant d’avoir obtenu une réponse qui vous parait cohérente. Cela peut vous sauver la vie.
Photographiez vos résultats d’analyses biologiques, comptes rendus de radiologie, interventions et traitements avec votre téléphone portable pour les avoir toujours sur vous en cs de besoin ou d’urgence.
Osez parler avec votre médecin et osez dialoguer pour être sûr(e) que le traitement, l’examen ou l’intervention sont bien nécessaires.
Exigez toujours une information sur les effets indésirables de tel ou tel examen ou traitement. Pesez le pour et le contre, et exprimez votre préférence.

Et surtout n’hésitez pas en cas de doute, à demander un deuxième avis médical, surtout s’il s’agit d’un diagnostic grave ou d’un traitement lourd.
Si vous souhaitez déclarer au ministère de la santé, une situation d’accident médical vécue par vous même ou une personne proche, vous pouvez déclarer sur :
https://signalement.social-sante.go…

Plusieurs milliers de personnes décèdent chaque année en France d’erreurs médicales, d’effets indésirables de traitements médicaux ou d’infection nosocomiale . Ce fléau pourrait être la 3e cause de décès dans les pays dits développés.
Vous pouvez demander une indemnisation des préjudices de soin selon une procédure amiable et gratuit devant la commission régionale d’indemnisation des accidents médicaux, la CCI, ou devant un tribunal.
Attention, pour faire une demande d’indemnisation en CCI, même si vous pouvez le faire seul, de nombreuses victimes ont la déception de voir leur dossier non recevable. Nous ne pouvons que vous recommander de vous faire aider car si votre dossier est estimé non recevable par la CCI, la procédure étant amiable, les appels pour rejet du dossier par la commission ne sont pas possibles ; il ne vous restera plus que la voie contentieuse devant un tribunal. Vous pouvez vous adresser à un avocat quelle que soit la voie choisie.
L’accompagnement par l’association Le LIEN pour optimiser la préparation et présentation du dossier devant une commission régionale amiable d’indemnisation est gratuit pour tout adhérent. En cas de besoin une étude de dossier peut - être réalisée par un médecin conseil de victimes à votre demande.
S’il s’agit d’aller devant un tribunal, l’association peut vous aider à choisir un avocat spécialisé dans l’indemnisation des accidents médicaux.
et n’oubliez pas que si vous avez souscrit un contrat de protection juridique, ce contrat peut couvrir tout ou partie de vos frais d’accompagnement à l’expertise, devant la CCI ou devant un tribunal, par un avocat ou un médecin conseil de victime, spécialiste du dommage corporel. Votre assureur doit être prévenu de votre intention d’engager une demande d’indemnisation avant d’engager vos démarches devant une CCI ou un tribunal.

2e Rapport HAS : analyse des événements graves liés aux soins

Qu’est ce qu’un EIGS : "Un événement indésirable grave associé à des soins réalisés lors d’investigations, de traitements, d’actes médicaux à visée esthétique ou d’actions de prévention est un événement inattendu au regard de l’état de santé et de la pathologie de la personne et dont les conséquences sont le décès, la mise en jeu du pronostic vital, la survenue probable d’un déficit fonctionnel permanent y compris une anomalie ou une malformation congénitale.

Les déclarations d’EIGS proviennent principalement des établissements de santé (82 %), puis du secteur médico-social (14 %) et enfin de la ville (4 %)

·Les soins délivrés aux patients ont principalement un but thérapeutique (87 %). Ils sont délivrés pour près d’une moitié (47 %) dans un contexte d’urgence et, pour l’autre moitié, lors d’une prise en charge programmée (48 %).

Le dispositif est exclusivement centré sur la compréhension des événements les plus graves, ce qui explique que la moitié (50 %) des déclarations ont comme conséquence le décès du patient

·Bien que la situation clinique du patient, avant la survenue de l’événement, soit considérée complexe dans 62 % des situations, plus de la moitié (55 %) des EIGS sont jugés évitables.
en savoir plus :
https://www.rsqr-hdf.com/actualite/…

Antibiorésistance, le Japon publie ses données et alerte sur la progression des infections à salmonelles résistantes

L’OMS a lancé plusieurs fois une alerte. EN 2050, les infections à bactéries résistantes tueront plus quel le cancer.
A elles seules, deux bactéries résistantes aux antibiotiques auraient tué plus de 8.000 Japonais en 2017, selon une publication de jeudi dernier dans le journal The Japan Times .
https://www.japantimes.co.jp/news/2…

Ces deux bactéries, le staphylocoque doré résistant à la méticilline (SARM) et la salmonelle résistante aux fluoroquinolones auraient tué entre 7.400 et 8.100 personnes chaque année dans le pays depuis 2011.
Le premier type d’infection serait en baisse ( comme en France) et le deuxième progresse.
La responsabilité de ces deux infections, en revient, selon les scientifiques à une trop forte utilisation des antibiotiques en médecine humaine et dans l’agro alimentaire.
La résistance bactérienne dans le monde :
Le nombre de personnes décédées chaque année à cause de bactéries antibiorésistantes est de 35.000 aux Etats-Unis et 33.000 en Europe.

Nous devons tous être vigilants et ne consommer des antibiotiques que si cela est nécessaire ; notamment en cas d’angine demander au médecin qui les prescrit de faire un test rapide auparavant afin de vérifier si la prise d’antibiotiques est nécessaire

Dry January, faisons une pause en janvier, un mois de répit pour notre corps

En partenariat avec Alcool Change UK, à l’origine du concept de Dry January depuis 2013, les associations d’entraide alcool, les professionnels de la prise en charge des addictions, les sociétés savantes, les associations dont France Assos Santé intervenant dans le champ des solidarités et dans la promotion de la santé ont décidé de s’unir pour promouvoir cette campagne inédite.
Le grand jury, RTL, le monde, LCI, la ministre Elisabeth Borne se dit favorable à la campagne ( cf, à 28’ 02") tout en bottant en touche sur l’absence de soutient du gouvernement à cette campagne
http://www.politologue.com/videos/v…

Dès à présent et pendant tout le mois de janvier, nous vous invitons à rejoindre le mouvement et relever « Le Défi De Janvier » : soit une pause d’alcool pendant un mois pour donner du répit à votre corps (et votre porte-monnaie) mais également faire le point sur la place qu’occupe l’alcool dans votre quotidien et votre sociabilité. Les bénéfices sont prouvés : perte de poids, meilleur sommeil, regain d’énergie, meilleure concentration et, à terme, une consommation d’alcool mieux maîtrisée.

https://www.france-assos-sante.org/…

Liste des principales organisations impliquées :

ADIXIO
AIDES
ANPAA – Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie
FAGE
Fédération des Amis de la Santé
Fédération des Acteurs de la Solidarité
Fédération Addiction
Fonds Actions Addictions
FFA – Fédération Française d’Addictologie
FPEA- France Patients Experts
France Assos Santé
La Ligue Contre le Cancer
SFA – Société Française d’Alcoologie
Société française de Santé publique
UNIOPSS

Mots-clés : alcoolisme  

Articles précédents

Mots-clés