Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Éditorial

Patients, parlez avec votre médecin et veillez à votre sécurité

Le LIEN est une association agréée de défense des intérêts des patients.
Notre cœur d’activité est de lutter contre les accidents médicaux et les infections associées aux soins, et vous aider à faire respecter vos droits dans les établissements de santé publics et privés, en établissement pour personnes âgées ou en soins de ville ( cabinets médicaux, infirmiers, dentaires, centres de radiologie, de biologie …) . Nous pouvons vous aider dans vos démarches amiables pour vous faire entendre, adresser une réclamation, déclarer un accident médical ou accéder à votre dossier.
Quelques recommandations pour réduire les risques de complications médicales évitables :

D’abord, ouvrez l’œil et si vous remarquez une anomalie qui vous concerne, soit un acte soit une information inadaptée inscrite dans votre dossier, soit un défaut de surveillance, dites le sans hésiter.
Insistez pour demander la correction d’une fausse information, faire inscrire dans votre dossier une information que vous estimez capitale ( allergies, traitements antérieurs, antécédents, risques connus) toujours avec politesse mais fermeté et ne lâchez pas avant d’avoir obtenu une réponse qui vous parait cohérente. Cela peut vous sauver la vie.
Photographiez vos résultats d’analyses biologiques, comptes rendus de radiologie, interventions et traitements avec votre téléphone portable pour les avoir toujours sur vous en cs de besoin ou d’urgence.
Osez parler avec votre médecin et osez dialoguer pour être sûr(e) que le traitement, l’examen ou l’intervention sont bien nécessaires.
Exigez toujours une information sur les effets indésirables de tel ou tel examen ou traitement. Pesez le pour et le contre, et exprimez votre préférence.

Et surtout n’hésitez pas en cas de doute, à demander un deuxième avis médical, surtout s’il s’agit d’un diagnostic grave ou d’un traitement lourd.
Si vous souhaitez déclarer au ministère de la santé, une situation d’accident médical vécue par vous même ou une personne proche, vous pouvez déclarer sur :
https://signalement.social-sante.go…

Plusieurs milliers de personnes décèdent chaque année en France d’erreurs médicales, d’effets indésirables de traitements médicaux ou d’infection nosocomiale . Ce fléau pourrait être la 3e cause de décès dans les pays dits développés.
Vous pouvez demander une indemnisation des préjudices de soin selon une procédure amiable et gratuit devant la commission régionale d’indemnisation des accidents médicaux, la CCI, ou devant un tribunal.
Attention, pour faire une demande d’indemnisation en CCI, même si vous pouvez le faire seul, de nombreuses victimes ont la déception de voir leur dossier non recevable. Nous ne pouvons que vous recommander de vous faire aider car si votre dossier est estimé non recevable par la CCI, la procédure étant amiable, les appels pour rejet du dossier par la commission ne sont pas possibles ; il ne vous restera plus que la voie contentieuse devant un tribunal. Vous pouvez vous adresser à un avocat quelle que soit la voie choisie.
L’accompagnement par l’association Le LIEN pour optimiser la préparation et présentation du dossier devant une commission régionale amiable d’indemnisation est gratuit pour tout adhérent. En cas de besoin une étude de dossier peut - être réalisée par un médecin conseil de victimes à votre demande.
S’il s’agit d’aller devant un tribunal, l’association peut vous aider à choisir un avocat spécialisé dans l’indemnisation des accidents médicaux.
et n’oubliez pas que si vous avez souscrit un contrat de protection juridique, ce contrat peut couvrir tout ou partie de vos frais d’accompagnement à l’expertise, devant la CCI ou devant un tribunal, par un avocat ou un médecin conseil de victime, spécialiste du dommage corporel. Votre assureur doit être prévenu de votre intention d’engager une demande d’indemnisation avant d’engager vos démarches devant une CCI ou un tribunal.

le défi de janvier, fêtons le ensemble le 31 janvier à Paris rue des canettes

SAVE THE DATE !

Le 31 janvier à 16h30, venez fêter avec nous le succès de la première édition française

Près de 9000 participants inscrits sur le site DryJanuary.fr et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Des milliers d’autres anonymes se sont également lancés dans l’aventure d’une pause avec l’alcool en janvier. Oui nous pouvons le dire : grâce à la mobilisation des associations et à l’engouement du grand public, le tout premier #DéfiDeJanvier est un succès !

Pour célébrer le dernier jour de cette belle mobilisation, nous vous proposons un petit pot improvisé, en musique et en plein centre de Paris, autour d’un petit café bien chaud ou d’un verre de jus de fruits frais. Rien de spectaculaire, juste le plaisir de se retrouver, se tenir chaud, faire connaissance et partager nos expériences. Un moment de convivialité simple et vrai, car oui sans alcool c’est possible aussi !
Nous vous espérons nombreuses et nombreux !

Ah super et c’est quand ?

· Le vendredi 31 janvier 2020 de 16h30 à 18h30

Oui mais où ?
Rue des Canettes (la bien nommée) ! Paris 6e métro mabillon

En plein cœur du quartier Saint Germain des Prés, dans le 6e arrondissement de Paris (métro Mabillon)
Contact et confirmation : Pour toute question
ahenry@france-assos-sante.org

Principales organisations investies :

ADIXIO - ADDICT’ELLES - AFEF Société Française d’Hépatologie - AFTCC – Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive - AIDES - AJPJA Association des Jeunes Psychiatres et des Jeunes Addictologues. ANPAA Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie - ASPTT Fédération Omnisports - Avenir Santé Jeunes - CAMERUP Coordination des Associations et Mouvements d’Entraide Reconnus d’Utilité - Collège de Médecine Générale - CUNEA Collège National Universitaire des Enseignants d’Addictologie - CoPMA collectif des Proches de Malades Alcooliques - ELSA France - FAGE Fédération des Associations Générales Étudiantes- Fédération des Acteurs de la Solidarité - Fédération Addiction- Fonds Actions Addictions- FFA – Fédération Française d’Addictologie - FNAS Fédération Nationale des Amis de la Santé - FPEA France Patients Experts Addictions - France Assos Santé - Groupe Vyv - Groupe MGEN Mutuelle Générale de l’Éducation - Harmonie Mutuelle - Intériale - La Ligue Contre le Cancer - L630 - La Mutuelle Des Étudiants - SFA Société Française d’Alcoologie - Société française de Santé publique- SNFGE – Société Savante des maladies et cancers de l’appareil digestif - SOS Addictions- SOS Hépatites Paris -

Dry January : un peu d’histoire.

En 2004, la Finlande, héritière d’un « sober january » de 1942, lançait son premier challenge sous le slogan « mois sans une seule goutte », s’agissant pour ceux qui le souhaitaient de faire une pause avec l’alcool, juste une pause pendant un mois, afin de constater au quotidien les bénéfices sur leur corps et leur porte-monnaie. Depuis 2004, la campagne est une tradition très suivie en Finlande.

Dès 2013, les 4 nations du Royaume Uni s’engageaient l’une après l’autre dans cette mobilisation sociale autour de la consommation d’alcool, avec une campagne intitulée « Dry January ». Elle ont été rapidement suivies par 8 autres nations européennes dont la Belgique et sa « tournée minérale » en février. Au Royaume Uni, 4000 personnes suivaient le Dry January en 2013. Ils étaient 5 millions en 2019 !

En 2020, la France aurait dû s’engager officiellement. La campagne portée par Santé Publique France ayant été annulée à la dernière minute par l’Elysée, ce sont les associations qui ont pris le relais. De nous toutes et tous, en dépend le succès.

SAVE THE DATE ! Le 31 janvier à 16h30, venez…

SAVE THE DATE !

Le 31 janvier à 16h30, venez fêter avec nous le succès de la première édition française

Près de 9000 participants inscrits sur le site DryJanuary.fr et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Des milliers d’autres anonymes se sont également lancés dans l’aventure d’une pause avec l’alcool en janvier. Oui nous pouvons le dire : grâce à la mobilisation des associations et à l’engouement du grand public, le tout premier #DéfiDeJanvier est un succès !

Pour célébrer le dernier jour de cette belle mobilisation, nous vous proposons un petit pot improvisé, en musique et en plein centre de Paris, autour d’un petit café bien chaud ou d’un verre de jus de fruits frais. Rien de spectaculaire, juste le plaisir de se retrouver, se tenir chaud, faire connaissance et partager nos expériences. Un moment de convivialité simple et vrai, car oui sans alcool c’est possible aussi !
Nous vous espérons nombreuses et nombreux !

Ah super et c’est quand ?

· Le vendredi 31 janvier 2020 de 16h30 à 18h30

Oui mais où ?
Rue des Canettes (la bien nommée) ! Paris 6e métro mabillon

En plein cœur du quartier Saint Germain des Prés, dans le 6e arrondissement de Paris (métro Mabillon)
Contact et confirmation : Pour toute question
ahenry@france-assos-sante.org

Principales organisations investies :

ADIXIO - ADDICT’ELLES - AFEF Société Française d’Hépatologie - AFTCC – Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive - AIDES - AJPJA Association des Jeunes Psychiatres et des Jeunes Addictologues. ANPAA Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie - ASPTT Fédération Omnisports - Avenir Santé Jeunes - CAMERUP Coordination des Associations et Mouvements d’Entraide Reconnus d’Utilité - Collège de Médecine Générale - CUNEA Collège National Universitaire des Enseignants d’Addictologie - CoPMA collectif des Proches de Malades Alcooliques - ELSA France - FAGE Fédération des Associations Générales Étudiantes- Fédération des Acteurs de la Solidarité - Fédération Addiction- Fonds Actions Addictions- FFA – Fédération Française d’Addictologie - FNAS Fédération Nationale des Amis de la Santé - FPEA France Patients Experts Addictions - France Assos Santé - Groupe Vyv - Groupe MGEN Mutuelle Générale de l’Éducation - Harmonie Mutuelle - Intériale - La Ligue Contre le Cancer - L630 - La Mutuelle Des Étudiants - SFA Société Française d’Alcoologie - Société française de Santé publique- SNFGE – Société Savante des maladies et cancers de l’appareil digestif - SOS Addictions- SOS Hépatites Paris -

Dry January : un peu d’histoire.

En 2004, la Finlande, héritière d’un « sober january » de 1942, lançait son premier challenge sous le slogan « mois sans une seule goutte », s’agissant pour ceux qui le souhaitaient de faire une pause avec l’alcool, juste une pause pendant un mois, afin de constater au quotidien les bénéfices sur leur corps et leur porte-monnaie. Depuis 2004, la campagne est une tradition très suivie en Finlande.

Dès 2013, les 4 nations du Royaume Uni s’engageaient l’une après l’autre dans cette mobilisation sociale autour de la consommation d’alcool, avec une campagne intitulée « Dry January ». Elle ont été rapidement suivies par 8 autres nations européennes dont la Belgique et sa « tournée minérale » en février. Au Royaume Uni, 4000 personnes suivaient le Dry January en 2013. Ils étaient 5 millions en 2019 !

En 2020, la France aurait dû s’engager officiellement. La campagne portée par Santé Publique France ayant été annulée à la dernière minute par l’Elysée, ce sont les associations qui ont pris le relais. De nous toutes et tous, en dépend le succès.

Dry January, dernière longueur pour le défi de janvier

Plus qu’une semaine !

Dans à peine 7 jours vous aurez tenu tout un mois sans boire. Vous aurez été chez vous le soir sans ressentir le besoin d’ouvrir une bouteille. Vous aurez été au restaurant, chez des amis, vous aurez reçu des invités chez vous sans boire une goutte d’alcool.

Vous vous serez prouvés à vous même que vous n’avez pas besoin de boire pour être fabuleux.se, incroyable.

Ce n’est pas une surprise ou un miracle que les ⅔ des participants aux campagnes précédentes (au Royaume-Uni) boivent de manière moins risquée même 6 mois après la fin du défi. On sait que 8% ne reprennent même pas leur consommation d’alcool. Quel changement que ce mois de janvier !

Si vous n’y avez pas encore pensé, prenez peut-être quelques minutes pour penser à ce que vous aurez envie de faire en février. Qu’est-ce qui vous a plu durant ce mois de janvier ? Que souhaitez-vous conserver de cette expérience et qu’avez-vous préféré ? Comment vont se passer les premiers jours de février ?

Souvenez-vous que l’application (si vous l’avez) fonctionnent toute l’année. Pourquoi ne pas aller y jeter un oeil ?

Plus qu’une semaine, vous en êtes cap’ ! you can do it !

L’équipe du Défi de Janvier

Facebook
Twitter
Instagram

Articles précédents

Mots-clés