Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Éditorial

Covid-19 : à quand la mise en place du carnet de vaccination électronique ?

Un carnet de vaccination électronique inter-actif pour suivre sa vaccination, recevoir des informations et faire connaitre les effets secondaires en temps réel.

https://www.liberation.fr/debats/20…
Tribune publiée dans Libération le 15 décembre, soutenue par :
Philippe Arramon-Tucoo, président URPS Médecins Nouvelle Aquitaine ;
Yves Buisson, Académie nationale de médecine ; Retour ligne automatique
William Dab, professeur émérite de la chaire hygiène et sécurité du Cnam ;
Valérie Garnier, présidente de l’URPS Pharmaciens Occitanie
Vincent Maréchal, directeur de l’UFR Sciences de la Vie, Sorbonne Université
Christophe Rapp, infectiologue
Didier Seyler, directeur d’un centre de prévention sur le « Bien Vieillir », Marseille, membre du Comité d’orientation et de dialogue avec la société de Santé Publique FranceRetour
Pierre-Jean Termanian, président de l’URPS médecins Auvergne-Rhône-Alpes ;
Guy Vallancien, Académie nationale de médecine.

Face au devoir de « vigilance renforcée » pour la campagne de vaccination qui s’annonce, il est urgent d’offrir une application numérique à tous les Français pour être mieux informé et mieux participer au suivi des effets secondaires

Avec le carnet de vaccination électronique gratuit pour tous les français, chacun peut faire remonter facilement les informations après vaccination.
1 million de personnes gèrent déjà le suivi de leur vaccination et 20 000 médecins l’utilisent ;
Rejoignez cette grande communauté pro active qui prend son destin en main et s’engage dans le suivi de la vaccination anti-covid, recevez l’information en temps réel,
c’est facile, cliquez sur et suivez le fil
https://www.mesvaccins.net/web/conn…

Et toujours, Un masque oui, mais sur le nez aussi. et le respect des gestes barrières, nous ne sommes pas encore sortis de la rise.

https://www.youtube.com/watch?v=RxY…

« Tuer le messager n’efface pas la mauvaise nouvelle  »
hommage au médecin chinois Li Wenliang qui a tenté de prévenir le monde , écoutez
https://www.youtube.com/watch?v=bda…

Nos activités d’aide aux victimes d’accident médical continuent :

Si vous souhaitez signaler un accident médical, faites le sur
https://signalement.social-sante.go…
Le LIEN est une association agréée de défense des intérêts des patients.
Notre cœur d’activité est de lutter contre les accidents médicaux et les infections associées aux soins, et vous aider à faire respecter vos droits dans les établissements de santé publics et privés, en établissement pour personnes âgées ou en soins de ville
( cabinets médicaux, infirmiers, dentaires, centres de radiologie, de biologie …) . Nous pouvons vous aider dans vos démarches amiables pour vous faire entendre, adresser une réclamation, déclarer un accident médical ou accéder à votre dossier.
Quelques recommandations pour réduire les risques de complications médicales évitables :

D’abord, ouvrez l’œil et si vous remarquez une anomalie qui vous concerne, soit un acte soit une information inadaptée inscrite dans votre dossier, soit un défaut de surveillance, dites le sans hésiter.
Insistez pour demander la correction d’une fausse information, faire inscrire dans votre dossier une information que vous estimez capitale ( allergies, traitements antérieurs, antécédents, risques connus) toujours avec politesse mais fermeté et ne lâchez pas avant d’avoir obtenu une réponse qui vous parait cohérente. Cela peut vous sauver la vie.
Photographiez vos résultats d’analyses biologiques, comptes rendus de radiologie, interventions et traitements avec votre téléphone portable pour les avoir toujours sur vous en cs de besoin ou d’urgence.
Osez parler avec votre médecin et osez dialoguer pour être sûr(e) que le traitement, l’examen ou l’intervention sont bien nécessaires.
Exigez toujours une information sur les effets indésirables de tel ou tel examen ou traitement. Pesez le pour et le contre, et exprimez votre préférence.

Et surtout n’hésitez pas en cas de doute, à demander un deuxième avis médical, surtout s’il s’agit d’un diagnostic grave ou d’un traitement lourd.
Si vous souhaitez déclarer au ministère de la santé, une situation d’accident médical vécue par vous même ou une personne proche, vous pouvez déclarer sur :
https://signalement.social-sante.go…

Plusieurs milliers de personnes décèdent chaque année en France d’erreurs médicales, d’effets indésirables de traitements médicaux ou d’infection nosocomiale . Ce fléau pourrait être la 3e cause de décès dans les pays dits développés.
Vous pouvez demander une indemnisation des préjudices de soin selon une procédure amiable et gratuit devant la commission régionale d’indemnisation des accidents médicaux, la CCI, ou devant un tribunal.
Attention, pour faire une demande d’indemnisation en CCI, même si vous pouvez le faire seul, de nombreuses victimes ont la déception de voir leur dossier non recevable. Nous ne pouvons que vous recommander de vous faire aider car si votre dossier est estimé non recevable par la CCI, la procédure étant amiable, les appels pour rejet du dossier par la commission ne sont pas possibles ; il ne vous restera plus que la voie contentieuse devant un tribunal. Vous pouvez vous adresser à un avocat quelle que soit la voie choisie.
L’association Le LIEN ne fait pas de conseil juridique mais peut vous aider à optimiser la préparation et présentation du dossier devant une commission régionale amiable d’indemnisation, son soutien est gratuit pour tout adhérent. En cas de besoin une étude de dossier peut - être réalisée par un médecin conseil de victimes à votre demande.
Notre messagerie pour vos demandes d’aide : reseausante @ hotmail.fr

S’il s’agit d’aller devant un tribunal, l’association peut vous aider à choisir un avocat spécialisé dans l’indemnisation des accidents médicaux.

et n’oubliez pas que si vous avez souscrit un contrat de protection juridique, ce contrat peut couvrir tout ou partie de vos frais d’accompagnement à l’expertise, devant la CCI ou devant un tribunal, par un avocat ou un médecin conseil de victime, spécialiste du dommage corporel.
Votre assureur doit toujours être prévenu de votre intention d’engager une demande d’indemnisation avant d’engager vos démarches devant une CCI ou un tribunal.

Vaccination Anti-COVID-19 , quel intervalle entre les deux injections ?

https://www.mesvaccins.net/textes/2…

L’ANSM a rendu un avis qui explique pourquoi on peut espacer la deuxième dose du vaccin Pfizer/BioNtech et passer de 28 jours à 42 jours (il est toujours pertinent de faire la deuxième dose).

14 jours après la première dose (délai pour que l’immunité s’installe) : l’efficacité était de 92.6%.
Le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech est autorisé en Europe depuis le 21 décembre 2020. Son schéma d’administration repose sur deux doses espacées d’au moins 21 jours.

Selon les données disponibles et après analyse, l’ANSM considère que :
Il est nécessaire de maintenir l’administration de deux doses de vaccins aux personnes vaccinées.
Le délai d’administration de la 2nde dose peut être envisagé entre 21 et 42 jours au vu des circonstances actuelles spécifiques, afin d’élargir la couverture vaccinale des personnes prioritaires
.
Explications :
D’après l’analyse des cas survenus après la 1èredose et avant la 2e dose, l’efficacité vaccinale était de 52,4% (IC95% : 29,5 ; 68,4) avec 39 cas versus 82 cas dans les groupes vaccins et placebo respectivement.
Cependant cette estimation ne tient pas compte du temps nécessaire pour la réponse immunitaire.
Si l’on restreint l’analyse à la période s’étendant de 10 jours après la 1re dose à avant la 2e dose, l’efficacité vaccinale était de 86,7% (IC95% : 69 ; 95) avec 6 cas versus 45 cas dans les groupes vaccins et placebo respectivement.
Sur la période s’étendant de 14 jours après la 1re dose à avant la 2e dose, l’efficacité vaccinale était de 92,3 % (IC 95 %: 69 ; 98) avec 2 cas versus 27 cas dans les groupes vaccins et placebo respectivement.
par JP Thierry, conseiller scientifique du LIEN

https://ansm.sante.fr/S-informer/Ac…

en savoir plus
https://www.has-sante.fr/jcms/p_322…

Biden annonce l’utilisation des « deuxièmes doses » stockées pour augmenter le nombre de vaccinés le plus vite possible.

https://www.bloomberg.com/news/arti…

President-elect Joe Biden’s team says he’ll distribute more of the available doses of coronavirus vaccines, reversing the Trump administration’s practice of holding back the second shots needed to reach maximum potency.

Vaccination anti covid, les informations au jour le jour pour mieux se protéger et protéger nos proches

L’objectif est de vacciner 1 million de personnes en janvier 2021. Pour atteindre cet objectif, il faudrait vacciner 39 771 personnes chaque jour entre aujourd’hui et le 31 janvier 2021.
Suivez le cours de la vaccination au jour le jour
cliquez sur
https://covidtracker.fr/vaccintracker/

Suivez aussi l’épidémie en France avec
https://covidtracker.fr/

et téléchargez « tous anticovid » sur votre tépéhone portable ; nous sommes déjà plus de 12 millions de conectés à nous protéger et protéger nos proches.

Avec tousanticovid, vous en savez plus, vous accédez aux données dans votre région
et vous serez prévenu si vous avez été exposé sans le savoir à un risque de contamination.
Cela vous permet d’anticiper et, si vous apprenez que vous êtes cas contact, de protéger vos proches d’une contamination et peut-être d’une covid grave.

https://www.gouvernement.fr/info-co…

Relevons ensemble le défi de janvier. RV demain 5 janvier à 18 heures

Le LIEN vous présente ses vœux les meilleurs,
et vous invite à l’évènement de lancement de DRY JANUARY 2021 sur Facebook
Qu’est-ce que le défi de janvier ? Ce qu’il n’est pas ?
Pourquoi, comment relever le défi ? Quels bénéfices évalués ?

Rejoignez-nous demain, et venez poser vos questions
Cliquez sur le lien ci dessous à 18 heures et la vidéo se lancera toute seule automatiquement
A demain
https://www.facebook.com/addictaide
Bonne année à tous, et meilleure santé possible pour chacun de vous et pour tous vos proches

Articles précédents

Mots-clés