Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Confinement et déconfinement des personnes vulnérables au Royaume (...)

Article

Confinement et déconfinement des personnes vulnérables au Royaume Uni

9 mai

Le gouvernement Anglais a écrit aux personnes « vulnérables » pour leur demander de poursuivre le confinement strict jusqu’au 30 juin 2020 (SMS, mail, courrier, individualisé)
Il s’agit d’un des volets d’une stratégie de déconfinement différenciée .

Les personnes vulnérables ne doivent pas quitter leur domicile, assister à des réunions (familiales, religieuses, mariage, concert, etc…), doivent éviter tout contact avec les personnes symptomatiques (signes cliniques pouvant être attribués au COVID-19). Bien entendu elles ne reprennent pas le travail.

Les modèles avec poursuite du confinement des « vulnérables » table sur l’atteinte d’un niveau théorique d’immunité de groupe, mais sans risque d’effondrement du système de santé. Deux catégories pouvant justifier la poursuite d’une confinement - même moins strict - sont étudiées, celle des +70 ans et celle des personnes qui sont en contact avec les vulnérables : précaution/tests (un peu comme avec les EHPAD en France).

La question de la durée de l’immunisation pour la population générale qui attrapera le virus reste cependant posée. Même en l’absence d’une immunité définitive ( le plus probable) le déconfinement sélectif serait utile pour éviter de voir un deuxième pic très élevé « post-confinement ».

Il est possible que ces mesures seront appliquées assez régulièrement les années qui viennent, notamment pour les vulnérables (si coronavirus saisonnier par exemple). Un vaccin aurait un impact bien sur mais il ne devrait pas être disponible rapidement pour pouvoir vacciner une partie suffisamment importante de la population , afin de compter sur la protection d’une immunité de groupe suffisante pour les personnes vulnérables (entre 2 ans à 5 ans ? dans les scénarios les plus optimistes.

La mesure pour les personnes « vulnérables » sur le court terme semble indispensable à partir du 11 mai 2020.
En France, on en parle ici et là, mais ce n’est pas explicite.
Par Jean-Pierre Thierry, conseiller médical du LIEN

Liste des affections qualifiant les « personnes vulnérables » (quel que soit l’âge)

1°) transplantés et sous immunosuppresseurs

2°) cancers

  • cancer du poumon traités (chimio, radiothérapie)
  • leucémies et hémopathies malignes traitées
  • patients traités avec immunothérapie ou thérapies ciblées quel que soit le type de cancer
  • patients ayant reçu une greffe de moelle dans les 6 derniers mois ou recevant des immunosuppresseurs

3°) insuffisance respiratoire sévère due à l’asthme, BPCO, mucovisidose, autres ; asthmatique recevant des doses importantes de corticoides.

4°) maladies rares et maladies métaboliques

5°) patients traités par immunosuppresseurs

6°) femme enceinte présentant une malformation cardiaque

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés