Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > L’Oxygène, un bien précieux pendant COVID-19, le Royaume Uni fait appel à (...)

Article

L’Oxygène, un bien précieux pendant COVID-19, le Royaume Uni fait appel à l’expertise de ses plongeurs

13 avril

On le sait, l’Oxygène est un bien précieux ; il sauve tous le sjours les vies des patients les plus graves pendant la pandémie COVID-19, admis en réanimation mais pas seulement, aussi en médecine et à domicile.

Il est impératif et urgent de lutter contre le risque de pénurie en oxygène, de ne pas le gaspiller et dnc de veiller à son juste dosage.

Conscient des risques de pénurie et de gaspillage de l’oxygène en milieu hospitalier, le service de santé anglais fait appel aux professionnels de la plongée pour partager leur savoir faire en bonne gestion de l’oxygène au lit des patients atteints de COVID-19.

Car oui, l’oxygène est un bien précieux , le seul vrai traitement actuel des formes respiroires qui frappent les patients atteints par COVID-19.
Sa pénurie provoquerait encore plus de décès dont la plupart seraient évitables par une bonne anticipation tant en fourniture de produit que de matériel pour le transporter et le délivrer à domicile comme en établissement de santé.

Après avoir tiré la sonnette d’alarme sur la question des masques pour tous, notre point d’attention s’est rapidement tourné vers la question de l’oxygène.

Nous avons expliqué l’importance de l’oxygène pour les patients infectés par COVID-19 et atteints de pneumonies sévères.
De nombreux patients confrontés à un refus d’hospitalisation notamment du fait de leur âge et/ou non admis en réanimation pourraient être sauvés même à leur domicile s’ils pouvaient être mis sous oxygène à haut débit.

Notre crainte est toujours que certains de ces patients soient victimes d’une perte de chance par défaut de mise sous oxygène à leur domicile comme en établissement de santé.
En effet , dans certaines unités de soins ouvertes en urgence dans des régions sur-infectées et mal équipées soit en oxygène soit en matériel pour le délivrer, on peut aussi mourir faute d’oxygène à l’abri de tous les regards et de tous les témoignages

Le 26 mars dernier, France Assos Santé lançait un message d’alerte sur la question de l’oxygène et des équipements pour sa délivrance.
https://www.france-assos-sante.org/…

Notre crainte reste entière.
Les messages publics d’un industriel de l’oxygène qui se veulent rassurant, ne nous rassurent pas.
Le témoignage porté il y a quelques jours sur la radio europe 1 par une infirmière travaillant dans un établissement de santé du département 93, confirme qu’il existe des pénuries dans ce domaine ; elle exprimait son désarroi devant une situation vécue, son impuissance à soigner des patients mourant étouffés dans un lit bien qu’équipé en prise d’oxygène mais sans matériel pour le délivrer.

Et il est aussi à craindre, que ceux qui mourront à domicile d’une pneumonie sévère par COVID-19, n’auront jamais d’oxygène prescrit à domicile, ainsi il n’y aura eu officiellement ni pénurie d’oxygène ni pénurie de matériel pour le délivrer, et sans doute ni témoin, les familles ignorant que l’oxygène aurait pu sauver nombre de ces patients.

N’acceptez pas la fatalité, sachez que l’oxygène à haut débit peut sauver à domicile un patient atteint de pneumonie grave.
Insistez pour que les médecins prescrivent de l’oxygène , des prestataires de service sont là pour venir l’installer.

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés