Adhérez au Lien

13, rue Le Corbusier - 92100 Boulogne Billancourt
06 22 60 22 28

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Lumière pulsée et épilation, peut-on sauver sa peau ?

Article

Lumière pulsée et épilation, peut-on sauver sa peau ?

25 mai

L’épilation en soi n’est pas un acte anodin si l’on veut garder une peau en bonne santé.

Et non ! le rasage intégral n’est pas hygiénique ; il est juste une mode assez stupide quand on n’est pas professionnel(le) à poil, et encore ?

Quelle que soit la technique, par rasage ou épilation manuelle, l’élimination des poils est une agression pour la peau qu’elle expose aux risques de contamination bactérienne, virale ou aux mycoses.
Quant à l’épilation intégrale, elle est dénoncée par les infectiologues comme augmentant les risques d’infections et d’exposition aux MST.

Les poils ont une fonction naturelle de protection ; ils sont un rempart contre les agressions de la peau. Ils protègent de la chaleur, du froid et des rayons du soleil ; en retenant les gouttelettes de sueur, ils protègent de la déshydratation cutanée et forment aussi un coussin protecteur contre les irritations par frottement de la peau.

Se raser ou s’épiler peut paraître anodin mais pour la peau, c’est une agression, un geste qui la rend plus vulnérable aux infections.
Plusieurs infections comme les infections génitales à herpès, les infections urinaires, les mycoses génitales ou celles à molluscum contagiosum considérées comme de très contagieuses MST virales sont souvent associées à l’élimination des poils pubiens essentiellement par rasage.

Il est bien connu des chirurgiens que le rasage provoque des micro plaies où peuvent se cultiver des bactéries, c’est pourquoi le rasage pré opératoire a disparu des bonnes pratiques de préparation à l’intervention.

Arracher le poil et son follicule par épilation manuelle crée une micro effraction de la peau, et donc une porte d’entrée aux infections, cela se comprend facilement. Le matériel devrait être stérile surtout pour épiler les parties génito-urinaires et la peau parfaitement propre. On ne doit jamais s’épiler manuellement sans nettoyer parfaitement sa pince et bien se laver les mains comme la zone à épiler.

La technique d’épilation par lumière pulsée est-elle meilleure pour sauver sa peau ?
Cette technique utilise un appareil que l’on appelle un épilateur à lumière pulsée qui permet de réaliser une épilation semi-définitive, parfois quasi permanente, chez soi ou en institut.
Elle ne marche pas ou très mal sur les poils blonds, blancs ou très fins.

L’appareil se compose d’une lampe qui émet des rayons lumineux appelés flashs. Ses rayons sont diffusés directement sur le bulbe ou racine de chaque poil .

Les risques pour les yeux ?
Attention même si ce rayonnement n’est pas un rayon laser, il faut bien protéger les yeux car cette lampe émet des rayons lumineux intenses susceptibles de provoquer des lésions oculaires très graves et parfois des lésions irréversibles de la rétine.

Les risques pour la peau ? De la simple rougeur à la brûlure.

L’épilation à lumière pulsée a mauvaise réputation pour la peau ; en émettant une chaleur intense, la lumière provoque automatiquement une rougeur de la peau qui peut s’aggraver avec démangeaisons et aller jusqu’à une vraie brûlure ou une dépigmentation de la peau.

C’est pourquoi, elle est contre indiquée sur des peaux fragiles, affectées de lésions cutanées, ou sur des grains de beautés et des zones tatouées mais pas seulement.
Cette technique est contre indiquée chez les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées, ou sous traitement photo sensibilisant dont vous trouverez la liste sur le site doctissimo :
https://www.doctissimo.fr/html/form…

Elle est évidemment aussi contre indiquée aux personnes photosensibles, allergiques à la lumière comme au soleil, aux personnes à peau bronzée ou noire et à toute peau où les rougeurs sont difficiles à voir, ainsi qu’aux personnes à peaux très blanches.

Vous trouverez de nombreuses vidéos de témoignage sur Internet en tapant :
brulure épilateur lumière pulsée

Si malgré tout, vous êtes tenté (e) s par une épilation à lumière pulsée, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter un médecin dermatologue et voir avec lui si vous n’avez aucune contre indication.

Claude Rambaud

Tous les articles