Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Pourquoi le LIEN recommande le port de masque FFP2 ?

Article

Pourquoi le LIEN recommande le port de masque FFP2 ?

5 février - Mots-clés : masques  

Aérosols, un rôle majeur confirmé dans la propagation du virus.
Le masque FFP2, plus filtrant, un moyen essentiel pour se protéger d’un variant plus contagieux.

En Bavière, les masques FFP2 - disposant d’une très bonne capacité de filtrage des aérosols - sont désormais obligatoires dans les transports publics et les magasins.

En Autriche, le FFP2 est devenu obligatoire depuis quelques jours. https://fr.euronews.com/2021/01/25/…

En France, on recommence à minimiser le risque des aérosols alors que de nouveaux variants arrivent chez nous , dont on connait pourtant leur capacité de transmission nettement plus élevée.

Selon l’Express, certains scientifiques nous incitent à garder la tête froide : selon eux, les variants ne justifient pas - d’après ce que l’on sait d’eux aujourd’hui - que l’on utilise massivement les masques les plus filtrants. Pis, ce changement de stratégie entraînerait plus de problèmes que d’avantages d’un point de vue épidémiologique.
https://www.lexpress.fr/actualite/s…

Pourtant une bonne politique de masquage non seulement est une bonne politique pour la santé de tous mais aussi pour la liberté de tous

L’adoption d’une politique de masquage généralisée peut aider à éviter de futurs confinements, surtout si elle est associée à d’autres interventions non pharmaceutiques telles que la distance sociale, l’hygiène des mains et une ventilation adéquate
https://www.cdc.gov/coronavirus/201…

Choisir son masque
https://www.bfmtv.com/paris/replay-…

Sans oublier le nombre des malheureuses victimes de la COVID-19 du fait de l’absence de port de masques, que certains ont payé de leur vie, le confinement en est une autre conséquence ; il tue la liberté pour tous radicalement, et pours certains, il entraine perte d’emplois, suppression et renoncement aux études, impossibilité de trouver un métier, perte d’accès aux soins, dépressions, suicides et précarité pour longtemps. La précarité tue et tue la liberté plus que le masque.

Pour mémoire, en 2020 , l’histoire retiendra que
La Ligue des droits de l’homme a demandé au juge des référés du tribunal administratif de Cergy-Pontoise, statuant sur le fondement de l’article L. 521-2 du code de justice administrative, d’ordonner la suspension de l’exécution de l’arrêté du 6 avril 2020 par lequel le maire de Sceaux a subordonné les déplacements dans l’espace public des personnes de plus de dix ans au port d’un dispositif de protection buccal et nasal. Par une ordonnance n° 2003905 du 9 avril 2020, le juge des référés du tribunal administratif de Cergy-Pontoise a fait droit à sa demande.
Réf. Conseil d’État, Juge des référés, 17/04/2020, 440057

https://www.legifrance.gouv.fr/ceta…

Le principe de précaution ne s’applique pas constitutionnellement à la santé ; ceci entraine cela.
Dommage que la presse n’ait pas incité tous les français à se fabriquer des masques eux- mêmes face à la pénurie.

Claude Rambaud

Galerie d'images

Tous les articles